Huile de nigelle et cancer

Huile de nigelle et cancer

Le cancer est un problème de santé majeur dans le monde. C’est une maladie mortelle notoire chez les hommes et les femmes. La chimiothérapie ou radiothérapie est le mode de traitement actuel qui présente des effets secondaires indésirables et insupportables.

À travers les recherches scientifiques, l’huile de nigelle peut constituer une bonne approche thérapeutique dans la prévention du cancer. C’est un extrait issu d’une fleur ancestrale appelée Nigella sativa et connu en tant que remède pour diverses maladies. Quel rôle joue l’huile de nigelle dans la lutte contre le cancer ?

huile de nigelle dans la thérapie du cancer

Les implications de l’huile de nigelle dans la thérapie du cancer

L’huile de nigelle est tirée d’une plante médicinale originaire de l’Asie du Sud-Ouest, encore appelée huile de graine noire ou huile de graine de cumin noir. Cette huile a fait l’objet de nombreuses recherches au niveau de ses capacités curatives. Les caractéristiques de ses divers composants font d’elle un remède miraculeux pour la guérison.  Le cancer fait partie des maladies qu’elle tente de lutter.

Plusieurs constituants actifs sont présents dans l’huile de nigelle et ces constituants jouent un rôle dans la prévention des tumeurs. Les graines contiennent à la fois des huiles fixes et essentielles, des protéines, des alcaloïdes et de la saponine.

Des études antérieures ont rapporté le mécanisme précis de l'inhibition des tumeurs par l'huile volatile du Nigella sativa. Par exemple, la thymoquinone a des effets antioxydants sur des modèles animaux.

La graine noire et ses principaux constituants montrent un rôle thérapeutique dans le contrôle des maladies, y compris les cancers tels que le pancréas, l'ostéosarcome, la vessie, le sein, le côlon, la peau et les poumons et d'autres maladies.

huile de nigelle et le cancer

En effet, la thymoquinone, le principal composant bioactif de Nigella sativa, a montré des effets anticancéreux dans de nombreuses études précliniques. En raison de sa nature « multitargeting », la thymoquinone interfère dans un large éventail de processus tumorigènes et neutralise la carcinogenèse, la croissance maligne, l'invasion, la migration et l'angiogenèse.

De plus, la thymoquinone peut spécifiquement sensibiliser les cellules tumorales aux traitements anticancéreux conventionnels (par exemple, radiothérapie, chimiothérapie et immunothérapie) et minimiser simultanément les effets toxiques associés à la thérapie dans les cellules normales.

La thymoquinone joue un rôle dans la prévention du cancer via la modulation de divers gènes, y compris les gènes suppresseurs de tumeurs, les gènes apoptotiques, les gènes des récepteurs hormonaux et les gènes détoxifiants.

Cumin noir et le cancer

Par exemple, des chercheurs antérieurs ont suggéré que la thymoquinone pourrait être un médicament utile dans le traitement de la carcinogenèse chimique et de la toxicité dans le cancer du foie.

Une étude importante a montré que les préparations de graines noires ont une capacité de chimio-prévention du cancer et réduisent ou suppriment également la toxicité des médicaments antinéoplasiques standards.

Certes, l’huile de nigelle a une vertu thérapeutique dans la lutte contre le cancer, mais il est suggéré d’avoir une version plus complète de la thymoquinone aux niveaux préclinique et clinique pour définir son utilité implicite en tant que nouvelle thérapie complémentaire.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.